www.gg.ca Archives - Archives du www.gg.ca
Gouverneur général du Canada / Governor General of Canada
Imprimer

 


M�dias

 

Cérémonie d'investiture de l'Ordre du Canada à Rideau Hall le vendredi 9 mai

Le 2 mai 2003

OTTAWA — Son Excellence la très honorable Adrienne Clarkson, Gouverneure générale du Canada, présidera la cérémonie d'investiture de l'Ordre du Canada à Rideau Hall le vendredi 9 mai à 11 h 00.

La Gouverneure générale remettra l'insigne de membre à 54 Canadiens. Un Compagnon, 16 Officiers et 37 Membres seront reçus au sein de l'Ordre. La Gouverneure générale est Chancelière et Compagnon principal de l'Ordre.

L'Ordre du Canada rend hommage aux personnes qui ont mérité la reconnaissance de la nation. De simples citoyens aux personnalités nationales et internationales, tous les Canadiens sont admissibles à l'Ordre du Canada -- la plus haute distinction canadienne pour les réalisations de toute une vie. Trois grades sont décernés en fonction de la portée des réalisations des récipiendaires : Compagnon, Officier et Membre.

L'Ordre du Canada a été institué en 1967 pour reconnaître les réalisations exceptionnelles dans divers domaines. Les nominations font suite à une recommandation du Conseil consultatif de l'Ordre, présidé par le juge en chef du Canada. La devise de l'Ordre est : « Desirantes meliorem patriam ? Ils aspirent à une patrie meilleure. »

L'horaire de la cérémonie destiné aux médias (Annexe A) ainsi que la liste complète des récipiendaires (Annexe B) et une fiche d'information (Annexe C) sont joints au présent communiqué. Pour obtenir les citations des récipiendaires, consultez notre site web : http://www.gg.ca/media/appointments/archive-2003/20030502_f.asp.

-30-

Renseignements aux médias :

Lucie Brosseau ou France Langlois
Bureau de presse de Rideau Hall
(613) 998-0287 ou (613) 993-8157
www.gg.ca

Renseignements au public :

Chancellerie des distinctions honorifiques
Résidence du Gouverneur général
(613) 993-3524 ou 1-800-465-6890


ANNEXE A

Les membres des médias sont priés d'observer l'horaire suivant :

10 h 30 Arrivée des médias à l'entrée Princesse Anne
11 h

Début de la cérémonie d'investiture (Accès en pool pour les caméras de télévision)

Entrée de Leurs Excellences

La Gouverneure générale prend la parole

La Gouverneure générale remet les insignes
(aux Membres d'abord, puis aux Officiers et aux Compagnons)

12 h 30 Entrevues des médias avec les récipiendaires
Voir Lucie Brosseau pour la coordination des entrevues sur les lieux.
Téléphone cellulaire : (613) 222-2699

ANNEXE B

Pour obtenir les citations des récipiendaires, veuillez consulter notre site web : http://www.gg.ca/media/appointments/archive-2003/20030502_f.asp

LISTE DES RÉCIPIENDAIRES

COMPAGNON
Henry G. Friesen, C.C.
Il s'agit d'une promotion au sein de l'Ordre.
Winnipeg (Man.)

OFFICIERS
Paul Almond, O.C. Malibu (Californie), Etats-Unis et Shigawake (Qc)
Iain Baxter, O.C. Windsor (Ont.)
Révérend Père Irénée Beaubien, O.C. Montréal (Qc)
Harry Black, O.C. Gormley (Ont.)
George Bowering, O.C. Vancouver (C.-B.)
Lieutenant-général (retraité) Roméo A. Dallaire, O.C., C.M.M., C.S.M., C.D Hull (Qc)
Paul Davenport, O.C. London (Ont.)
Harry Halton, O.C. Montréal (Qc)
Bartha Maria Knoppers, O.C. Westmount (Qc)
Bernard Lagacé, O.C.
Il s'agit d'une promotion au sein de l'Ordre.
Montréal (Qc)
Pierre Morency, O.C. Québec (Qc)
Terry Mosher, O.C. Montréal (Qc)
Guy Provost, O.C. Outremont (Qc)
Robert Savoie, O.C. Saint-Bruno (Qc)
JR Shaw, O.C. Calgary (Alb.)
Philip J. Warren, O.C. St. John's (T.-N.-L.)

MEMBRES
Dusty Cohl, C.M. Toronto (Ont.)
Louis R. Comeau, C.M. Halifax (N.-É.)
Sœur Mary Alice Danaher, C.M. 100 Mile House (C.-B.)
Stella Jo Dean, C.M. North Vancouver (C.-B.)
Suzanne (Shannie) Duff, C.M. St. John's (T.-N.-L.)
Aurèle Ferlatte, C.M. Dalhousie (N.-B.)
Eira (Babs) Friesen, C.M. Winnipeg (Man.)
Ronald D. Grantham, C.M. Edmonton (Alb.)
Abraham Green, C.M. Toronto (Ont.)
Révérend Douglas John Hall, C.M. Montréal (Qc)
Kenneth C. Hobbs, C.M., O.Ont. Whitby (Ont.)
Derek Holman, C.M. Toronto (Ont.)
Edward (Ted) Irving, C.M. North Saanich (C.-B.)
Lucille Johnstone, C.M., O.B.C. Vancouver (C.-B.)
Cynthia Lam, C.M. Brossard (Qc)
John P. Larche, C.M. Timmins (Ont.)
Helen Mamayaok Maksagak, C.M. Cambridge Bay (Nunavut)
William Marshall, C.M. Toronto (Ont.)
Thomas Hector MacDonald McLeod, C.M. Victoria (C.-B.)
Pierre Michaud, C.M. Montréal (Qc)
Roger P. Neilson, C.M. Lakefield (Ont.)
Peter J. Newbery, C.M. New Hazelton (C.-B.)
Andrew L. Pipe, C.M. Ottawa (Ont.)
George T. Richardson, C.M., O.M. Winnipeg (Man.)
H. Sanford Riley, C.M. Winnipeg (Man.)
Louise Rousseau, C.M. Montréal (Qc)
René Rozon, C.M. Montréal (Qc)
Dorothy Wetherald Rungeling, C.M. Ridgeville (Ont.)
Geoffrey G. E. Scudder, C.M. Vancouver (C.-B.)
Alvin Cramer Segal, C.M. Montréal (Qc)
James A. Soden, C.M. Toronto (Ont.)
Donald A. Stuart, C.M., O.Ont. Midhurst (Ont.)
Gordon C. Swann, C.M. Calgary (Alb.)
Reginae Mae Tait, C.M. Toronto (Ont.)
Lionel Théoret, C.M. Laval (Qc)
Audrey T. Vandewater, C.M. Winnipeg (Man.)
Joyce Zemans, C.M. Toronto (Ont.)

ANNEXE C

Fiche d'information sur l'Ordre du Canada

  • L'Ordre du Canada fut établi en 1967 pour reconnaître les réalisations et les services exceptionnels dans divers champs de l'activité humaine. Il s'agit de la plus grande distinction honorifique de notre pays pour l'œuvre d'une vie entière.
  • Il existe trois grades de membres – Compagnon, Officier et Membre – qui permettent d'honorer des gens en fonction du niveau et de l'envergure de leurs réalisations.
  • Les nominations sont faites sur la recommandation du Conseil de l'Ordre, qui est présidé par le juge en chef du Canada. La Gouverneure générale est Chancelière et Compagnon principal de l'Ordre.
  • Les membres du Conseil reflètent la diversité et l'excellence de la société canadienne. Certains d'entre eux sont nommés en vertu de la fonction qu'ils occupent; d'autres sont nommés pour un mandat d'une période déterminée afin d'assurer une représentation équilibrée des diverses régions du pays.
  • Les membres actuels du Conseil sont :
    • La très honorable Beverley McLachlin, C.P., juge en chef du Canada (présidente)
    • M. Howard Alper, O.C., président de la Société royale du Canada
    • M. Alex Himelfarb, greffier du Conseil privé et secrétaire du Cabinet
    • Mme Judith A. LaRocque, C.V.O., sous-ministre, ministère du Patrimoine canadien
    • M. Peter MacKinnon, président du conseil d'administration de l'Association des universités et collèges du Canada
    • L'honorable Jean-Louis Roux, C.C., C.Q., président du Conseil des Arts du Canada
    • Feue l'honorable Rosemary Brown, C.P., O.C., O.B.C. (Vancouver)
    • M. Georges Henry Erasmus, O.C. (Yellowknife)
    • Mme Ruth Goldbloom, O.C. (Halifax)
    • M. James Kenneth Gray, O.C. (Calgary)
    • L'honorable Antonine Maillet, C.P., C.C., O.Q. (Montréal)
  • Tout Canadien ou Canadienne est admissible à devenir membre de l'Ordre du Canada. Seuls les politiciens et les juges fédéraux et provinciaux ne peuvent l'être pendant la période où ils occupent leurs fonctions.
  • Des non-Canadiens peuvent obtenir une nomination à titre honorifique.

CITATION

COMPAGNON

Henry G. Friesen, C.C.
Winnipeg (Man.)

Sa carrière est marquée par l'excellence en tant que chercheur et administrateur réputé à l'échelle internationale. À titre de président de l'ancien Conseil de recherches médicales du Canada, il a mis en place des changements sans précédent et d'une grande portée pour le plus grand bénéfice de la communauté des chercheurs. Grâce à un leadership innovateur et à des efforts inlassables, il a jeté les fondements qui ont permis l'établissement du premier organisme de santé fédéral au pays, les Instituts de recherche en santé du Canada. Récipiendaire du prix de la fondation Gairdner, il est actuellement président du conseil de Génome Canada et attaché supérieur de recherche au centre d'avancement de la médecine à l'Université du Manitoba.

Il s'agit d'une promotion au sein de l'Ordre.

OFFICIERS

Paul Almond, O.C.
Malibu (Californie, États-Unis) et Shigawake (Qc)

Sa carrière s'est caractérisée par la créativité et une passion pour l'excellence. Après avoir réalisé plus d'une centaine de dramatiques pour le réseau anglais de la société Radio-Canada, il s'est tourné vers la réalisation cinématographique. Sa très célèbre trilogie Isabel, Act of the Heart et Journey, qu'il a écrite, réalisée et produite, est une contribution unique au cinéma canadien. Il a signé d'autres films par la suite et, dernièrement, s'est mis à l'écriture de romans. Malgré ses nombreuses réalisations, il n'a jamais oublié ses racines et a donné aux artistes gaspésiens un lieu où s'épanouir, le Centre culturel Almond.

Iain Baxter, O.C.
Windsor (Ont.)

Artiste contemporain provocateur, il a passé les 40 dernières années à redéfinir l'art moderne au Canada. Grâce à ses nombreuses initiatives, qui ont été saluées sur la scène internationale, en particulier la création de The N.E. Thing Company, il a ouvert la voie aux spécialistes de l'art conceptuel dans notre pays. Il enseigne et encadre depuis plus de 35 ans les étudiants en arts dans les universités canadiennes. Il enseigne actuellement à l'Université de Windsor, où il a aidé des générations d'étudiants à découvrir et à exprimer leur vision unique de la nature de l'art.

Révérend père Irénée Beaubien, O.C.
Montréal (Qc)

Il a exercé une influence majeure en faveur du rapprochement des différentes Églises ici et ailleurs. Un des pionniers du mouvement oecuménique au Canada, il a notamment été à l'origine du Catholic Inquiry Forum/Forum catholique, du Centre canadien d'oecuménisme et de Sentiers de Foi. On lui doit aussi la fondation du bulletin trimestriel Oecuménisme, en anglais et en français, diffusé maintenant dans plus de 40 pays. De plus, ce grand communicateur a représenté les évêques du Canada à de nombreux comités et réunions internationales. Par ses multiples réalisations, cet homme de paix, de rencontres et d'action a contribué à propager un ferment de tolérance et d'unité.

Harry Black, O.C.
Gormley (Ont.)

Directeur général de l'UNICEF depuis 26 ans, il a fait preuve d'une grande compassion en cherchant à améliorer les conditions de vie des enfants des pays en développement. Il a travaillé sans relâche afin d'éradiquer les troubles dus à la carence en iode et supervisé des projets d'intervention après des catastrophes et de lutte contre la famine dans le monde entier. Il a également été l'un des principaux organisateurs, pour l'UNICEF, d'un événement de premier plan destiné à encourager les jeunes à recueillir des fonds à l'occasion de l'Halloween. En collaboration avec Élections Canada, il a aidé au lancement de l'Élection nationale sur les droits des jeunes. Près de 775 000 élèves canadiens ont ainsi participé aux premières élections de ce type organisées dans un pays industrialisé.

George Bowering, O.C.
Vancouver (C. –B.)

Ses œuvres sont à la fois ambitieuses et expérimentales, entièrement canadiennes et pleines d'humour, d'ironie et d'esprit. Poète, romancier et critique novateur, il a apporté une précieuse contribution à la littérature canadienne. Ancien professeur d'anglais à l'Université Simon Fraser, il a été très apprécié de ses étudiants et a inspiré des générations de jeunes écrivains. Il a également été fondateur et rédacteur en chef des magazines Tish et Imago, et appuie depuis longtemps les petits éditeurs canadiens. Il s'est vu décerner deux Prix littéraires du Gouverneur général et est notre premier poète lauréat du Parlement.

Lieutenant-général (retraité) Roméo A. Dallaire, O.C., C.M.M., C.S.M., C.D
Ste-Foy (Qc)

Il s'est distingué au sein des Forces canadiennes pendant plus de 30 ans et demeure un modèle de dévouement et d'altruisme. Tout au long de sa carrière exemplaire, il a occupé divers postes au Canada et à l'étranger, dont celui de commandant des missions des Nations Unies en Ouganda et au Rwanda, où il a fait preuve d'un professionnalisme exceptionnel et d'un leadership sans faille. Aujourd'hui à la retraite, il a accepté de relever de nouveaux défis à titre de conseiller spécial auprès de l'Agence canadienne de développement international à propos des enfants touchés par la guerre. Par ailleurs, il s'exprime avec verve et éloquence lors de ses interventions consacrées au stress
post-traumatique. À la fois courageux et empathique, il continue à servir de façon exemplaire son pays et l'ensemble de l'humanité.

Paul Davenport, O.C.
London (Ont.)

Il s'est appliqué, tout au long de sa carrière, à développer des moyens d'enseignement susceptibles d'aider les jeunes à acquérir les outils dont ils auront besoin pour réussir dans un monde fondé sur le savoir. Ancien recteur de l'Université de l'Alberta et maintenant recteur de l'Université Western Ontario pour un deuxième mandat, il continue de faire valoir les avantages d'une éducation postsecondaire en tant que composante vitale d'une société juste et compatissante. C'est dans ce but qu'il a oeuvré diligemment lorsqu'il a été président de l'Association des universités et collèges du Canada, convainquant ainsi les secteurs privé et public des avantages économiques que représente une main-d'oeuvre instruite.

Harry Halton, O.C.
Montréal (Qc)

Il a apporté une importante contribution à l'industrie aérospatiale canadienne. Ingénieur en mécanique et en électricité, il a eu, au sein de Canadair, une carrière prestigieuse qui a connu son apogée avec sa nomination au poste de vice-président exécutif. Il a participé à de nombreux programmes de premier plan, dont la fabrication du CL-215, qui a été l'un des premiers bombardiers d'eau au monde, mais aussi du Challenger, premier jet d'affaires à fuselage large, qui a révolutionné l'aviation commerciale. Aujourd'hui consultant, il a également été président de l'Institut aéronautique et spatial du Canada et dirigeant de nombreuses autres associations industrielles. Membre du Panthéon de l'aviation du Canada, il est aussi un chef de file au sein de sa communauté et a fait don de son temps sans compter à de nombreux organismes caritatifs.

Bartha Maria Knoppers, O.C.
Westmount (Qc)

Elle est reconnue comme une autorité mondiale en ce qui a trait à l'éthique de la génétique, de la génomique et de la biotechnologie. Professeure et chercheure à la Faculté de droit de l'Université de Montréal, elle a contribué à faire valoir, au niveau international, l'expertise du Canada dans ce domaine. En créant d'importants réseaux de collaboration, elle a oeuvré à rapprocher les scientifiques, les éthiciens et les juristes. Cofondatrice de l'Institut international de recherche en éthique et en biomédecine, elle a également joué un rôle influent au sein de divers comités, notamment en tant que présidente de la Société de bioéthique du Canada et du Comité international de l'Organisation du génome humain.

Bernard Lagacé, O.C.
Montréal (Qc)

Grâce à son talent extraordinaire comme organiste, il fait valoir l'importance de l'art de la musique ici et à l'étranger. Réputé pour l'éloquence de ses interprétations, en particulier, du répertoire baroque, il nous a fait don, notamment, de l'intégrale des oeuvres d'orgue et autres oeuvres pour clavier de Bach. Cet ouvrage monumental, comportant 22 disques, confirme son autorité en la matière et lui a valu un Prix Opus. Reconnu également comme un remarquable enseignant, ce professeur émérite de l'Université Concordia continue de communiquer sa passion pour Bach, en donnant, entre autres, des cours à l'Académie internationale d'orgue à l'Université McGill.

Il s'agit d'une promotion au sein de l'Ordre.

Pierre Morency, O.C.
Québec (Qc)

Il est considéré comme l'un des poètes les plus importants de sa génération. Ses thèmes sont inspirés par les diverses manifestations de la vie. On y retrouve souvent sa passion pour l'ornithologie et la nature. Il est également connu comme un remarquable auteur radiophonique et comme un écrivain de théâtre. Son écriture magistrale honore le monde littéraire comme en témoignent les nombreux prix qu'il a reçus. Il a contribué, de plus, à promouvoir la poésie québécoise, entre autres, en participant à la création de l'Union des écrivains québécois ainsi qu'à la revue littéraire Estuaire.

Terry Mosher, O.C.
Montréal (Qc)

Drôle, audacieux, parfois choquant, il est connu sous le nom d'Aislin et est l'un des plus grands caricaturistes politiques du pays. En quelques coups de plume, il communique sa vision de la société canadienne et nous donne le pouls de la nation. Il se veut le défenseur des plus démunis de notre société et nous rappelle souvent leurs difficultés. Son humanisme et sa préoccupation constante pour l'équité et la justice transpirent dans son travail. Ses illustrations, qui sont publiées dans le quotidien The Gazette, sont également achetées par diverses publications nationales et internationales. Il a par ailleurs rédigé plus de 30 ouvrages et, en 1985, il est devenu le plus jeune membre intronisé au panthéon canadien du journalisme.

Guy Provost, O.C.
Outremont (Qc)

Cet illustre comédien occupe une place éminente dans notre univers artistique. Dès le début de sa carrière, il a fait sa marque, et depuis, sa feuille de route est impressionnante. On l'a entendu dans des radioromans, il a joué avec les plus grandes compagnies de théâtre, et le petit écran lui a offert des rôles de premier plan. Il a été, notamment, le légendaire Alexis dans Les belles histoires des pays d'en haut, et Léon dans le téléroman Sous un ciel variable, rôle qui lui a valu deux Prix Gémeaux. Ce géant des arts de la scène, admiré et respecté pour sa sensibilité et sa rigueur, est aussi un modèle pour la jeune génération d'acteurs.


Robert Savoie, O.C.
Saint-Bruno (Qc)

Baryton renommé, il a contribué à l'essor et au rayonnement de l'art lyrique et musical. Il a fait ses débuts professionnels en Italie et a été acclamé sur les plus grandes scènes internationales, telles que le Covent Garden de Londres. Il est en outre un ardent promoteur et défenseur des arts. Responsable de la création de nombreuses institutions culturelles, dont l'Opéra de Montréal et l'Orchestre Métropolitain du Grand Montréal, il a aussi joué un rôle important dans le développement des arts de la Ville de Lachine. Il a également partagé ses talents avec ses étudiants à différentes universités en Amérique du Nord, donné des cours de chant gratuitement et a mis sur pied des ateliers d'initiation à la musique pour les enfants.

JR Shaw, O.C.
Calgary (Alb.)

Il fait preuve à la fois d'excellence dans le domaine des affaires et d'un engagement exceptionnel envers la communauté. Fondateur et président exécutif de Shaw Communications Inc., il a créé l'une des entreprises en communication les plus importantes et les plus accomplies au Canada. Bienfaiteur généreux et bienveillant directeur de la Fondation Shaw, il donne l'exemple aux autres en veillant à ce que les dons de société de son entreprise soient faits pour des projets dans les domaines des soins de santé, de l'éducation et des progrès technologiques. Les universités de l'Alberta et de Calgary, le collège communautaire de Lethbridge, l'institut de technologie du nord de l'Alberta et le nouvel hôpital pour enfants de l'Alberta sont des institutions qui ont toutes bénéficié de son leadership et de son soutien.

Philip J. Warren, O.C.
St. John's (T. –N. –L.)

Précurseur de l'élaboration d'une politique d'éducation dans sa province, il a influencé le travail de nombreuses générations d'enseignants et d'administrateurs. En tant que directeur de la commission royale de Terre-Neuve sur l'éducation et les jeunes dans les années 1960, il a contribué à l'établissement d'un nouveau système d'éducation dans la province, système qui a été utilisé pendant trois décennies. Très respecté pour son leadership, son intégrité et son sens de l'innovation, il préside le conseil consultatif du premier ministre sur le développement social. Il est également un bénévole très engagé dans sa communauté et a fait partie de nombreuses organisations, dont le Beothuk Institute.

MEMBRES

Dusty Cohl, C.M.
Toronto (Ont.)

Il est cofondateur du Festival international du film de Toronto, un événement de renommée mondiale qui a contribué à l'édification de l'industrie cinématographique du pays et poussé bon nombre de nos réalisateurs les plus connus à se dépasser. La fierté que lui inspire le talent des artistes canadiens et son désir de célébrer leurs réalisations se manifestent dans d'autres de ses initiatives, notamment dans son rôle d'administrateur fondateur de l'Allée des célébrités canadiennes.

Louis R. Comeau, C.M.
Halifax (N. –É.)

Au service de sa communauté depuis 40 ans, il a contribué de façon exceptionnelle à la francophonie de la Nouvelle-Écosse. Notamment, à l'âge de 30 ans, il est devenu le premier recteur laïc de l'Université Sainte-Anne, la seule institution post-secondaire francophone de la province. Sous sa direction, l'Université est devenue une institution publique qui connaît du succès. Il a été responsable d'une grande expansion académique et d'un important programme de construction. Homme d'affaires respecté, il est président du conseil d'administration de NAV CANADA et du Conseil de développement économique de la Nouvelle-Écosse.

Sœur Mary Alice Danaher, C.M.
100 Mile House (C. –B.)

Elle est tenue en haute estime pour sa vision et son engagement à titre d'enseignante. Pendant plus de 25 ans, elle a travaillé en partenariat avec les communautés autochtones du nord de la Colombie-Britannique à l'élaboration d'un programme d'études qui respecte et reflète le patrimoine culturel de ses élèves. Ses efforts inlassables ont produit plusieurs outils d'enseignement, entre autres des cours d'apprentissage des langues chilcotin et shuswap et un programme de baccalauréat de sept ans dans les réserves. C'est également à elle que l'on doit la création de la Cariboo-Chilcotin Weekend University. En favorisant l'accès communautaire à l'apprentissage, elle a donné à de nouvelles générations d'élèves autochtones la promesse d'un avenir meilleur.

Stella Jo Dean, C.M.
North Vancouver (C. –B.)

Elle est un modèle de dévouement à la cause communautaire et au service public. La ville de North Vancouver, dont elle a été conseillère municipale pendant de longues années, a beaucoup profité de ses remarquables initiatives de bénévolat. Pendant plus de 30 ans, elle a apporté une contribution significative dans les domaines de la prévention du crime, de la conservation du patrimoine, de l'amélioration de l'environnement et de la promotion des arts. Elle a dirigé de nombreux groupes, notamment l'association de prévention du crime de la Colombie-Britannique, le festival folklorique North Shore Folkfest et la commission consultative sur le patrimoine de la Ville de North Vancouver.

Suzanne (Shannie) Duff, C.M.
St. John's (T. –N. -. L.)

Éminente défenseure de la cause du patrimoine architectural, elle a beaucoup agi en faveur de la conservation des quartiers du centre-ville. Elle a consacré plus de 20 ans aux affaires municipales et occupé diverses fonctions, dont celle de mairesse de St. John's. Au fil de sa carrière, elle a insisté sur l'importance de préserver les immeubles patrimoniaux et de prévoir des logements à prix abordable dans les plans d'aménagement urbain. Outre ses engagements professionnels, elle a toujours fait du bénévolat dans la communauté, tout particulièrement comme présidente fondatrice d'une section locale de l'organisme Habitat for Humanity à Cabot.

Aurèle Ferlatte, C.M.
Dalhousie (N. –B.)

Ce syndicaliste a défendu les droits des travailleurs pendant plus de 35 ans. Respecté par tous les partis en cause, cet homme de conviction a souvent été sollicité par le gouvernement provincial pour son expertise. On le connaît aussi en tant que président sortant de l'Association des anciens combattants de la marine marchande du Canada. À ce titre, il a joué un rôle clé dans la résolution de leur longue lutte pour faire reconnaître officiellement leurs efforts de guerre. Son professionnalisme a marqué sa longue carrière et il a toujours su aider à faire valoir la dignité et la contribution de ses pairs.

Eira (Babs) Friesen, C.M.
Winnipeg (Man.)

Bénévole enthousiaste, elle est un modèle pour les jeunes et les moins jeunes. Pendant plus de 50 ans, elle s'est consacrée sans relâche à des organismes locaux et provinciaux pour faire naître de nouvelles occasions pour les femmes dans leurs collectivités. Des groupes comme le centre de ressources pour les femmes du YWCA de Winnipeg, le centre de ressources pour les personnes âgées victimes d'abus et le conseil provincial des femmes du Manitoba ont ainsi bénéficié de son leadership éclairé. Elle a aidé d'innombrables femmes à s'élever contre les inégalités, à améliorer leur vie et à prendre leur place dans la collectivité.

Ronald D. Grantham, C.M.
Edmonton (Alb.)

Il a consacré toute sa vie à venir en aide aux autres, tant au sein de sa collectivité que de sa profession. Bénévole infatigable auprès d'organismes sociaux, professionnels et religieux, il a assuré la direction de la fondation Winspear, de la Chambre de commerce d'Edmonton et de la Société biblique canadienne. Il est le créateur de la fondation Canterbury où son leadership a permis la construction de trois résidences pour personnes âgées à Edmonton. Ses collègues, qui lui vouent une grande estime, ont pu profiter de son exceptionnelle aptitude à établir des consensus et de ses habiles qualités de chef.

Abraham Green, C.M.
Toronto (Ont.)

Il s'est mérité la réputation de « celui qui réalise les rêves » en raison de son mécénat inébranlable. Cet homme d'affaires dévoué à l'intérêt public a donné des fonds et des matériaux qui ont servi à construire des écoles, des théâtres et des centres communautaires dans la région du Grand Toronto. En plus d'avoir fondé des centres de traitement pour toxicomanes, il a financé le Centre de santé pour artistes, un établissement unique situé dans l'hôpital Western de Toronto et qui répond aux besoins des artistes en matière de santé au travail. Mécène des arts depuis toujours, il a ouvert une école de sculpture pour adultes et mis des ateliers à la disposition d'artistes ne pouvant encore vivre de leur art. Il compte également parmi les principaux bienfaiteurs du Musée des beaux-arts de l'Ontario.

Révérend Douglas John Hall, C.M.
Montréal (Qc)

L'un des éminents théologiens d'Amérique du Nord, il est reconnu pour avoir apporté un point de vue exclusivement canadien dans son champ d'étude. Professeur émérite à la Faculté des études religieuses de l'Université McGill et auteur prolifique, il doit certainement la plus belle part de sa réputation à son ouvrage en trois tomes où il examine les croyances chrétiennes à la lumière des contextes culturel et historique de l'Amérique du Nord. Il a également écrit des ouvrages de vulgarisation sur le christianisme destinés à un large lectorat. Épris de justice sociale et d'éthique environnementale, il est un conférencier recherché tant au Canada qu'à l'étranger.

Kenneth C. Hobbs, C.M., O.Ont.
Whitby (Ont.)

Des millions d'enfants du tiers monde ont été épargnés de maladies mortelles grâce à la détermination de ce médecin omnipraticien. Membre de longue date du club Rotary de Whitby, il a embrassé la cause de ce club en faveur de l'éradication de la polio en 2005, et a lancé une campagne internationale de vaccination des enfants en bas âge. Depuis 1979, il s'est rendu à de nombreuses reprises, à ses frais, dans le sud de l'Inde pour superviser différents projets. La réponse a été phénoménale et les membres du club Rotary à travers le monde appuient ce grand humaniste dans sa lutte contre les maladies infantiles.

Derek Holman, C.M.
Toronto (Ont.)

Il est chef de chœur, compositeur et professeur réputé. Il a reçu des commandes de la part de nombreuses personnes et de nombreux groupes du milieu des arts. Certains enregistrements de ses œuvres ont été chaudement salués par la critique. Des concerts et des récitals consacrés à sa musique ont eu lieu un peu partout au Canada. Professeur de composition à l'Université de Toronto pendant près de 30 ans, il est aujourd'hui professeur émérite, et on dit de lui qu'il est un enseignant passionné et inspirant qui a su attirer des étudiants d'autres disciplines musicales. Plusieurs compositeurs canadiens marquants ont été formés auprès de lui. En tant que chef de chœur, il a été le mentor d'innombrables jeunes dans les églises et dans le Canadian Children's Opera Chorus.

Edward (Ted) Irving, C.M.
North Saanich (C. –B.)

Il est un géologue et un géophysicien très respecté qui s'est consacré à l'étude des roches contenant des traces de l'ancien champ magnétique de la Terre. Grâce à ses travaux, il a apporté une importante contribution, notamment dans la participation au retraçage du mouvement des continents et dans la découverte de nouveaux éléments sur les origines physiques du Canada. Il a également contribué à la création de bases de données mondiales pour le paléomagnétisme et élaboré des procédés applicables en laboratoire et sur le terrain qui sont devenus des normes mondiales. Membre de la Royal Society of London et de la Société royale du Canada, il est reconnu pour sa grande influence dans le domaine des sciences de la terre.

Lucille Johnstone, C.M., O.B.C.
Vancouver (C. –B.)

Elle est un exemple inspirant de ténacité et de dévouement. Elle a commencé sa carrière dans les années 1940 en tant que secrétaire « à tout faire » pour le groupe Rivtow. Au moment où elle prend sa retraite en 1989, elle est présidente et chef des opérations de cette entreprise devenue alors l'une des plus grandes compagnies maritimes de la Colombie-Britannique. Actuellement, elle dirige le Conseil de l'Ambulance Saint-Jean de la Colombie-Britannique et du Yukon, poste qui lui vaut la plus grande estime. De nombreuses organisations ont bénéficié de ses connaissances et de son savoir-faire. Elle a, entre autres, joué des rôles de leadership en tant que présidente d'une fondation pour entrepreneurs autochtones et d'un programme pour les victimes d'agression sexuelle. Enfin, elle est membre fondatrice d'un centre d'interprétation de la rivière historique Fraser, dont elle assure actuellement la présidence.

Cynthia Lam, C.M.
Brossard (Qc)

Sa ferveur et son dévouement envers l'égalité et la diversité culturelle sont inconditionnels. Elle est l'une des premières femmes à avoir donné une voix et une visibilité à la communauté asiatique au sein de nombreux organismes et de comités consultatifs. Fondatrice du Service à la famille chinoise du Grand Montréal et du Centre Sino-Québec de la Rive-Sud, elle y a établi des programmes et des services novateurs. Elle a notamment négocié avec le gouvernement et l'industrie le programme Francisation en milieu de travail qui permet aux femmes d'apprendre le français durant les heures de travail. Très active auprès de nombreux conseils d'administration, elle est aussi une conférencière recherchée.

John P. Larche, C.M.
Timmins (Ont.)

Il a travaillé inlassablement au progrès de l'industrie de l'exploitation minière et de la mise en valeur des minéraux, tant en Ontario que dans l'ensemble du Canada. Ancien membre et président de l'Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs, il est le président honoraire du projet Découvrez l'Abitibi --- une importante initiative qui vise à appuyer et à revitaliser l'industrie minière. Légendaire prospecteur et l'un des fondateurs du camp Helmo Gold dans le nord de l'Ontario, il a partagé son succès avec la communauté, grâce à ses dons généreux à l'hôpital de Timmins et du district.

Helen Mamayaok Maksagak, C.M.
Cambridge Bay (Nunavut)

Elle a fait montre d'un dévouement exceptionnel à l'égard des habitants du Grand Nord. Elle a été la première femme et la première Inuite à devenir commissaire des Territoires du Nord-Ouest et a été la première commissaire du territoire du Nunavut au moment de sa création. Cette aînée respectée a également consacré sa vie à aider les membres de sa collectivité, notamment à titre de directrice du Conseil sur les drogues et l'alcool et de membre de la Table ronde sur l'environnement des T.N.-O. Elle est grandement respectée dans tout le Nord pour le soutien et les conseils qu'elle prodigue à tous ceux qui choisissent de suivre le mode de vie traditionnel de leurs ancêtres.

William Marshall, C.M.
Toronto (Ont.)

Il a joué un rôle prépondérant dans le développement de l'industrie et de la culture cinématographiques au Canada. Initiateur et cofondateur du Festival international du film de Toronto, il a aidé à faire de ce festival l'un des événements internationaux les plus reconnus et les plus prestigieux du genre. Il a également contribué à la création de l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision, une association qui fait la promotion de ces industries et souligne les réalisations exceptionnelles. Il est en outre cinéaste et a été président de la Canadian Association of Motion Picture Producers.

Thomas Hector MacDonald McLeod, C.M.
Victoria (C. –B.)

Innovateur, il a collaboré à la conduite des affaires publiques et à la diffusion de l'éducation postsecondaire dans sa province natale de Saskatchewan. À titre de fonctionnaire et de conseiller au cours du mandat du gouvernement CCF (devenu le NPD), il a joué un rôle crucial dans de nombreuses réformes entreprises par cette administration, y compris la création du système d'assurance-hospitalisation. Par la suite, il est devenu professeur à l'Université de la Saskatchewan dont il a valorisé les programmes d'enseignement grâce aux fonctions qu'il a occupées à titre de doyen du Collège du commerce et directeur adjoint et doyen des Arts et des sciences au campus de Regina. En outre, il a participé à plusieurs programmes économiques et éducatifs d'envergure internationale.

Pierre Michaud, C.M.
Montréal (Qc)

Son dynamisme, son sens des affaires avant-gardiste et son dévouement exemplaire à l'égard de la communauté font de lui un de nos grands bâtisseurs. Sous sa direction, l'entreprise familiale a connu une croissance soutenue, conduisant à la création des magasins Réno-Dépôt. Il y occupe non seulement la coprésidence du conseil, mais il est aussi vice-président du conseil de la Banque Laurentienne et président du conseil de Provigo inc. où il a joué un rôle déterminant dans son expansion. Renommé pour son engagement social, il tient à donner de son temps et de sa fortune personnelle à une multitude d'organisations communautaires, dont Centraide. De plus, il a été le promoteur de l'Auberge Réno-Dépôt qui offre un hébergement aux enfants handicapés et à leur famille.

Roger P. Neilson, C.M.
Lakefield (Ont.)

Un des entraîneurs les plus respectés dans le domaine du hockey, il y a contribué à tous les niveaux. Reconnu pour avoir révolutionné ce sport grâce à l'utilisation des techniques vidéo et informatique pour évaluer les occasions de marquer et pour analyser la performance, il a entraîné une dizaine d'équipes professionnelles et participé à environ un millier de parties de la Ligue nationale de hockey. Hors saison, il tient des séances de formation réputées à l'intention des entraîneurs, à l'Université de Windsor, et un camp d'été de hockey qu'il a fondé en 1976. Reconnu pour son humilité et son dévouement, il a agi comme mentor auprès des jeunes ayant besoin d'orientation, à l'intérieur comme à l'extérieur de la patinoire. Intronisé au Temple de la renommée du hockey, il continue à perpétuer la fierté nationale dans les patinoires du pays grâce à sa passion sans borne pour le hockey.

Peter J. Newbery, C.M.
New Hazelton (C. –B.)

Il a contribué à améliorer la prestation des soins de santé dans les régions rurales du Canada. Pendant plus de 35 ans, ce médecin de famille compatissant et dévoué, administrateur et ministre du culte de l'Église unie, a fait montre d'un leadership éclairé dans sa pratique médicale au sein de nombreuses organisations oeuvrant dans les milieux de l'éducation et de la santé. Il dirige deux programmes du Département de médecine familiale de l'Université de la Colombie-Britannique et a été le directeur des services de santé de l'Église unie. Grâce à son travail auprès de ces groupes, il a facilité la formation et le recrutement de centaines de médecins pour dispenser des services dans les collectivités éloignées du pays. Très respecté autant de ses malades que de ses collègues, il est un mentor généreux et un modèle pour des générations de jeunes médecins.


Andrew L. Pipe, C.M.
Ottawa (Ont.)

Il est depuis longtemps un chef de file bénévole offrant de distingués services en médecine sportive et en promotion de la santé. Chercheur, médecin et administrateur à l'Institut de cardiologie à Ottawa, il a agi comme médecin auprès de plusieurs équipes sportives nationales et comme médecin en chef de l'Équipe olympique canadienne. Connu pour sa lutte contre l'utilisation des drogues chez les athlètes, il a établi le Centre canadien sur le dopage sportif (maintenant appelé Centre canadien pour l'éthique dans le sport) et il en a été le président et le porte-parole. Il est en outre à l'origine de la création de Médecins pour un Canada sans fumée et il est un de nos plus ardents chefs de file et promoteurs dans la campagne anti-tabac.

George T. Richardson, C.M., O.M.
Winnipeg (Man.)

Homme d'affaires et leader communautaire respecté, il est président honoraire et directeur émérite de la société James Richardson and Sons Limited. Il a également été le premier gouverneur canadien de la Compagnie de la Baie d'Hudson. En outre, il a siégé au conseil d'administration de plusieurs entreprises, comme DuPont Canada Inc. et Inco Limitée. Il a mis son énergie et son talent pour l'organisation au profit d'organismes dans les secteurs de la santé, de l'éducation et de la culture. La Fondation du Centre des sciences de la santé, l'Université du Manitoba et le Musée manitobain de l'homme et de la nature ont également bénéficié de son appui.

H. Sanford Riley, C.M.
Winnipeg (Man.)

Ayant toujours visé l'excellence, il a laissé son empreinte dans les milieux des affaires, du sport, de l'éducation et du service communautaire. Avocat de formation, il a été président et chef de la direction du Groupe Investors Inc. et président du conseil d'administration de cette même société. Durant les années où il a occupé ces fonctions, l'entreprise a connu une forte croissance, tant du point de vue affaires que philanthropique. Ancien membre de l'équipe olympique de voile, il a été président de la Fondation des sports du Manitoba et des Jeux panaméricains de 1999 à Winnipeg qui ont connu un vif succès. Il continue d'occuper de nombreux rôles importants, notamment ceux de chancelier de l'Université de Winnipeg et de président du Business Council of Manitoba.

Louise Rousseau, C.M.
Montréal (Qc)

Elle est un chef de file de l'action bénévole. Possédant une solidarité sociale hors du commun, elle s'est engagée envers d'innombrables causes et organisations. Membre de conseils d'administration, elle a également été sollicitée pour prêter main-forte à plusieurs campagnes de financement. Elle a aidé, entre autres, Le Chaînon, la Fondation des maladies mentales et le Théâtre du Nouveau Monde. Reconnue aussi pour son dévouement auprès des jeunes, elle a notamment épaulé « Forces Avenir », un groupe d'universitaires qui décerne des prix servant à souligner les activités bénévoles d'étudiants.

René Rozon, C.M.
Montréal (Qc)

Il joue un rôle prépondérant dans la diffusion de la culture ici et à l'étranger. Fondateur et directeur-général du Festival International du Film sur l'Art, il en est surtout l'âme dirigeante depuis plus de 20 ans. Grâce à cet événement annuel de grande réputation et unique en Amérique du Nord, il sensibilise le public à la connaissance et à l'appréciation de l'art sous toutes ses formes en nous proposant plus de 200 documentaires rassemblés des quatre coins de la planète. Conférencier recherché, il a également été conseiller pour le « Program for Art on Film » à New York. Il a enseigné dans plusieurs universités et partage présentement sa passion pour l'art et le cinéma avec ses étudiants au Marianopolis College à Montréal.

Dorothy Wetherald Rungeling, C.M.
Ridgeville (Ont.)

Qualifiée un jour de « ménagère volante du Canada », elle a osé défier les conventions et s'est taillé une place dans l'histoire de l'aviation. Basée à l'aéroport de Welland en Ontario, elle a obtenu sa licence de pilote en 1949, puis sa licence de pilote professionnel en 1951, son certificat d'instructeur en 1953 et sa licence de pilote professionnel de première classe en 1954. En 1958, elle est devenue la première femme au Canada à obtenir sa licence de pilote de ligne. Elle est également la première femme canadienne à avoir fait un vol solo en hélicoptère. Toute sa vie elle a été animée par la passion de promouvoir la sécurité aérienne, alors que l'aviation privée en était à ses débuts, et d'intéresser les femmes à apprendre à piloter. Aujourd'hui âgée de plus de 90 ans, elle demeure active en tant qu'écrivain, ayant publié deux livres dans les deux dernières années, et elle donne des cours d'initiation à l'informatique aux personnes du troisième âge.

Geoffrey G. E. Scudder, C.M.
Vancouver (C. –B.)

Il jouit d'une extraordinaire réputation pour son excellence. Comme entomologiste, il fait autorité et il est connu pour avoir fait d'importantes recherches, notamment pour avoir découvert que certaines espèces peuvent aider à vérifier les effets néfastes de la dégradation environnementale et du réchauffement de la planète. Chef du célèbre département de zoologie de l'Université de la Colombie-Britannique pendant 15 ans, il a également joué d'autres rôles prépondérants, par exemple comme président de la Société d'entomologie du Canada et de la Société canadienne de zoologie. Il est en outre très engagé dans la lutte pour la protection de l'environnement, particulièrement en Colombie-Britannique, où il s'intéresse à de nombreux projets sur la biodiversité.

Alvin Cramer Segal, C.M.
Montréal (Qc)

Entrepreneur visionnaire, il a été un brillant porte-parole et chef de file de l'industrie du vêtement au Canada. Il est président et chef de la direction de Peerless, le plus gros fournisseur de vêtements pour hommes haut de gamme en Amérique du Nord. Il a joué un rôle de premier plan dans les négociations qui ont mené à l'Accord de libre-échange entre le Canada et les États-Unis. Il est président de l'Association de manufacturiers de vêtements pour hommes et membre du comité exécutif de l'Institut des manufacturiers du vêtement du Québec et de la Fédération canadienne du vêtement. Sa fondation philanthropique témoigne de sa générosité et de son engagement envers les organismes d'éducation, de soins de santé et de services sociaux.

James A. Soden, C.M.
Toronto (Ont.)

Il est un visionnaire qui a transformé le paysage urbain du Canada et revitalisé des centre-villes d'un bout à l'autre du pays. Alors qu'il était à la tête de la société Trizec, cet avocat de talent a introduit un concept à la fois nouveau et révolutionnaire : l'omniplex ou édifice polyvalent. La Place Ville-Marie, première construction du genre au Canada, est devenue un complexe d'avant-garde à fonctions multiples qui a inauguré une ère nouvelle dans la promotion immobilière. Chef de file dans le secteur immobilier, il a aidé à fonder l'institut canadien des compagnies immobilières publiques, un organisme autonome qui a donné aux consommateurs une confiance nouvelle dans l'industrie.

Donald A. Stuart, C.M., O.Ont.
Midhurst (Ont.)

Son influence sur l'industrie canadienne des arts et de l'artisanat a été à la fois profonde et durable. À la fin des années 1960, il s'est rendu dans l'île de Baffin où il a fondé le studio de tissage Pangnirtung, le plus grand du genre au pays et l'une des principales sources d'emplois dans la région. Éloquent porte-parole de la communauté des artisans, il est également un maître orfèvre et un artiste. Ses designs uniques, façonnés à l'aide de pierres précieuses et de métaux combinés à d'autres matériaux comme le bois et l'acier inoxydable, sont très prisés au Canada et à l'étranger. Fondateur des programmes de tissage, de joaillerie et de travail des métaux au Georgian College of Applied Arts and Technology, il a encouragé ses nombreux étudiants à toujours viser l'excellence.

Gordon C. Swann, C.M.
Calgary (Alb.)

De nombreuses organisations professionnelles et de soins de santé ont bénéficié de son leadership. Orthodontiste, il a fondé la clinique de la fissure palatine à l'hôpital pour enfants de l'Alberta. Il a aussi eu une influence profonde en criminalistique. Son identification d'un tueur en série grâce à l'étude des marques de dents a conduit à la première condamnation canadienne pour meurtre basée uniquement sur l'odontostomatologie légale. De plus, il a offert bénévolement son temps et son expertise à diverses institutions, dont l'Université de Calgary, l'hôpital Foothills et l'Alberta Heritage Foundation for Medical Research.

Reginae Mae Tait, C.M.
Toronto (Ont.)

Bénévole et militante sociale engagée, sa vie a été marquée par une série de réalisations inédites. Elle a été l'une des fondatrices du Comité canadien d'action sur le statut de la femme. Elle est devenue membre du conseil exécutif et elle a siégé au comité directeur de la Commission royale sur le statut de la femme. Parmi ses nombreuses autres réalisations, elle a été membre du conseil d'établissement du Collège Frontière et la première femme membre de son conseil d'administration; de plus, elle a été l'une des deux premières femmes membres du conseil du Barreau du Haut-Canada. Longtemps active auprès de l'Ordre impérial des filles de l'Empire, elle a mis en branle des projets à l'intention des enfants nés avant terme et des enfants malentendants au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest.

Lionel Théoret, C.M.
Laval (Qc)

Depuis plus de 40 ans, il fait preuve d'un profond dévouement témoignant d'un authentique souci d'aider la collectivité. Doté d'un esprit visionnaire, d'une ténacité exemplaire et de son expérience comme dirigeant d'une petite entreprise, il a mené à bien la création du Centre Épic. Destiné à la prévention et à la réadaptation des maladies du coeur, ce centre, le plus important du genre au Canada, est reconnu internationalement. Président-fondateur de la Fondation qui soutient le centre, il en est aussi le directeur général. Un bénévole engagé depuis toujours dans diverses causes sociales, il continue d'aider différents organismes dans sa communauté.

Audrey T. Vandewater, C.M.
Winnipeg (Man.)

Elle est bien connue pour son engagement communautaire. Depuis plus de 20 ans, elle s'emploie à promouvoir la santé cardiovasculaire. Ses talents exceptionnels de dirigeante et sa capacité remarquable de recueillir des fonds et de sensibiliser les gens caractérisent son action auprès de la Fondation des maladies du coeur du Manitoba et de la Fondation des maladies du coeur du Canada. Sous sa présidence, ces deux organisations ont connu d'importants développements, dont la fondation de la Société de recherche des maladies du coeur du Canada. La Junior League of Winnipeg, la Commission des subventions aux universités et la Society for Manitobans with Disabilities ont aussi bénéficié de son dévouement infatigable.

Joyce Zemans, C.M.
Toronto (Ont.)

Ex-doyenne de la Faculté des beaux-arts de l'Université York, elle s'est distinguée comme historienne de l'art, conservatrice, essayiste et enseignante. Spécialisée dans l'art canadien des 19e et 20e siècles, elle a travaillé sans relâche pour mettre en lumière les contributions artistiques, souvent oubliées, des femmes de cette époque. Conservatrice de plusieurs importantes expositions itinérantes, elle a aussi conseillé de nombreuses organisations artistiques canadiennes. Elle a fait montre de son leadership et de son dynamisme administratifs comme directrice du Conseil des Arts du Canada, sachant habilement diriger le Conseil durant une période de contraintes économiques. Professeure à la faculté des beaux-arts de l'Université York et au Schulich School of Business, elle continue de façonner notre paysage culturel national.

Mise à jour : 2003-05-02
Avis importants
haut de la page
haut de la page